Accueil » Actualités » Et si OpenOffice était sur le point de mettre la clé sous la porte ?

Et si OpenOffice était sur le point de mettre la clé sous la porte ?

Par Emmanuel

OpenOffice qui est une suite bureautique gratuite servant d’alternative à la suite Office de Microsoft n’est pas dans une bonne situation ces derniers mois. Ce symbole du logiciel libre utilisé par un grand nombre de personnes, d’entreprises et même d’administrations est sur le déclin et ses responsables envisagent un abandon.

Vers un abandon du projet OpenOffice ?

Les responsables de ce beau projet sont de plus en plus inquiets sur l’avenir du projet, car de moins en moins de bénévoles s’engagent pour améliorer ou corriger la suite bureautique, ce qui à termes pourrait signifier la mort de cette dernière.

Dennis Hamilton, le président du comité de gestion de projet OpenOffice.org a déclaré dans un billet : « J’ai souvent relevé que le projet Apache OpenOffice avait une capacité limitée pour soutenir le projet de manière énergique. Je note également qu’il n’y a pas assez de développeurs qui ont la capacité, le talent et la volonté pour compléter la demi-douzaine de bénévoles qui maintiennent le projet ». Des mots qui feront froid dans le dos de tous ceux qui utilisent au quotidien cette solution. En gros, sans moyens financiers ou techniques supplémentaires, le projet est en train de mourir à petit feu.

Le meilleur exemple de cet état de fait est facilement consultable, puisque la dernière version d’OpenOffice est la 4.1.2. Une actualisation qui a eu lieu le 28 octobre 2015 et la version 4.1 date du 29 avril 2014 ! Plus de deux ans nous sépare donc de la dernière grosse version…

Dennis Hamilton : « la retraite du projet est une possibilité sérieuse »

Pour Dennis Hamilton, il est important  « de souligner que la retraite du projet est une possibilité sérieuse ». Les propos des cadres du projet OpenOffice sont particulièrement risqués car si d’un côté cela peut servir d’électrochoc et amener des développeurs à soutenir à nouveau le projet, ils peuvent aussi bien conduire à l’abandon définitif des rares derniers partenaires bénévoles.

D’autant que le « concurrent » bénévole, LibreOffice, a plutôt le vent en poupe au contraire et une bonne partie des développeurs de ce dernier sont des anciens d’OpenOffice ayant quitté le navire quand tout allait bien, mais après un rachat très contesté par l’ensemble de l’équipe de Sun Microsystems par Oracle en 2009. En regardant les mises à jour de LibreOffice on notera qu’en seulement un an, on peut lister trois MAJ majeures et de très nombreux correctifs. Preuve de l’effervescence des cerveaux derrière ce projet…

4 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
AnDroKtoNemediaforestlittle boy62piemchien Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
piemchien
Invité
piemchien

Open office est mort depuis son rachat par oracle. Il y a longtemps que je suis passé sous libre office.

little boy62
Invité
little boy62

Bonjour.

Même constat que piemchien : depuis le rachat d’OpenOffice, j’ai migré sur Libre office.

A quand un logiciel similaire en plus léger ? ^^

++

mediaforest
Invité
mediaforest

Personne n’a confiance dans Oracle pour la gestion de projets Opensource.
De nombreux développeurs ont aussi abandonné MySQL pour la même raison.

AnDroKtoNe
Invité
AnDroKtoNe

Idem pour moi, je suis passée à LibreOffice depuis plusieurs années

Plus dans Actualités
La montre connectée Steel HR de chez Withings fait son Show à l’IFA de Berlin

Ce weekend nous avons pu découvrir la nouvelle montre analogique de chez Withings durant l'IFA 2016, la Steel HR, qui…

Fermer