Accueil » Actualités » Des déclarations récurrentes chez Wikileaks qui commencent à exaspérer Apple

Des déclarations récurrentes chez Wikileaks qui commencent à exaspérer Apple

Par Ruby Charpentier

Il semble que les révélations de Wikileaks aient agacées profondément la firme de Cupertino, car la marque qui est habituellement discrète, voire silencieuse, a décidé de répondre.

Apple excédé par les déclarations de Wikileaks

Apple a en effet déclaré : « Nous avons analysé les révélations de Wikileaks publiées ce matin : la vulnérabilité présumée de l’iPhone ne concernait que l’iPhone 3G et a été corrigée en 2009 quand l’iPhone 3GS a été lancé. Par ailleurs, notre évaluation préliminaire montre que les vulnérabilités présumées touchant les Mac ont été corrigées sur tous les modèles lancés après 2013 ».

Apple en a assez de voir régulièrement des fuites pas toujours fondées, mettrent en doute la fiabilité de ses terminaux ou qui l’accusent de laisser des failles béantes permettant le vol de données par les agences gouvernementales. Dans le cas des récentes révélations de Wikileaks, qui font la « Une » de tous les sites high-tech, la faille date de 2008 et aurait été corrigée en 2009, on comprend donc assez mal pourquoi Wikileaks fait remonter cette dernière, en indiquant que la CIA peut espionner des iPhones.

Des informations exactes, mais vieilles d’une décennie

Apple a également indiqué : « Nous leur avons proposé [Wikileaks] de soumettre toutes les données qu’ils souhaitaient via notre processus classique. Jusqu’à présent, nous n’avons pas reçu d’informations de leur part qui ne soient pas disponibles publiquement. Nous sommes des défenseurs infatigables de la sécurité et de la vie privée de nos utilisateurs, mais nous ne cautionnons pas le vol ni ne collaborons avec ceux qui menacent de mettre en danger nos utilisateurs ».

La firme de Cupertino a mis des années à se construire une réputation de produits et de logiciels vraiment fiables et elle commence à s’exaspérer de ce genre de pratiques, qui sont plus proches de la recherche de buzz repris par l’ensemble des médias, que de la véritable information. Alors oui les informations étaient exactes et n’entrent donc pas dans le domaine de la FakeNews, mais démontrer les capacités de la CIA en 2008, en laissant volontairement un flou faisant croire que c’est toujours aujourd’hui le cas, est effectivement plutôt douteux de la part de Wikileaks.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
BlackBerry lance une application qui protège votre écran des regards

BlackBerry l'avait promis : il devait se retirer du marché des smartphones (une activité désormais sous-traitée par TCL) pour se…

Fermer